Objectifs quinquennaux



Cette page permettra de suivre l'évolution de ma réussite aux objectifs que je me suis fixé. Les données seront agrégées et mises à jour tous les trimestres.



































En tant que professionnel de la communication, je sais que l'image est primordiale. C'est un moyen d'afficher sa réussite mais aussi, de manière plus philanthrope, c'est un moyen d'inspirer les gens. Si j'en suis là où j'en suis aujourd'hui, c'est grâce à des modèles comme Bill Gates, Barack Obama ou Jean Roch. Et si un jour, je deviens à mon tour une référence inspirant des milliers de gens, c'est une façon de faire avancer la France.

J'ai bien analyser le marché de la célébrités et je peux légitiment viser entrer dans le top 10 des célébrités préférées des français d'ici à 5 ans.

J'y aurais toute ma place. Actuellement, dans les 15 premiers, on retrouve 4 chanteurs, 3 humoristes, 3 présentateurs télé, 3 acteurs,1 sportif. Dans les 5 années à venir, 2 ou 3 devraient probablement mourrir, me laissant ainsi le champ libre pour devenir potentiellement le seul représentant du monde des affaires et de la communication.

Le Top 3 me semble inenvisageable avec 3 membres bénéficiant de leur statut de représentant de la diversité culturelle (Yannick Noah, Zinedine Zidane, Dany Boon) mais je peux vraisemblablement dépasser ceux bénéficiant de particularités physiques (Minie Mathy, Jamel Debbouze), handicap qui rend sympathique mais qui semble génant pour atteindre les 5 premières places.


Alors que des millions de français vont encore une fois trouver un moyen d'échapper à leur travail en manifestant le 19 Mars, plongeant ainsi encore plus le pays dans la crise, j'ai évalué que ma productivité progressait régulièrement.
J'ai généré aujourd'hui 13 000 Euros de chiffre d'affaire à moi tout seul. Ramené à l'année, et en prenant en compte les dimanches (je travaille 6 jours sur 7), je génère à l'année 3 926 000 Euros.  Si on le met en rapport avec le PIB de la France en 2006, environ 1 900 milliards de dollards et le coût de la grêve du 19 Mars, soit 6 milliards de dollards causé par 20 millions de français stoppant le travail, il suffirait seulement de 461 000 supers travailleurs comme moi pour combler cette perte.

Edifiant et encourageant.


C'est sur ces éléments précis que je m'appuie pour aller encore plus loin et me fixer des objectifs à 5 ans.

Du point de vue économique, je participe aujourd'hui à hauteur de 0,000002 % du PIB français. D'ici à 5 ans, et compte tenu de mon potentiel de progression de productivité, j'estime pouvoir générer 0,4 % du PIB français à moi seul.