POEME

Publié le par l'homme puissant






On essaie de me faire croire que les "décroissants" oeuvrent pour le bien commun et l'avenir de la planète mais si on regarde bien, ce sont des gens qui n'allument pas les lumières, qui mettent des vieux vêtements, et qui se contentent de meubles usagés, bref ce sont simplement de pauvres radins.

Moi, je crois au développement, et d'ailleurs cela m'a inspiré un poème :

"Croissance, je vis pour toi,

car tu rimes si bien avec excellence.

Habillée dans ton beau manteau de PIB,

tu te bats tous les jours contre la pauvreté.

Certains ne croient pas en toi,

qu'ils restent vivre dans leurs maisons en bois.

Humanité, voilà qui s'accorde joliment avec rentabilité,

car la croissance, toujours, est la base du respect.

Quand vient la froideure de l'hiver,

Cash Flow et EBITA réchauffent nos coeurs.

C'est une saison que les hippies n'aiment pas,

car elle tue les verres de terre.

Mais nous les managers, les productifs,

nous l'attendons avec impatience,

car toujours nous dépassons nos objectifs.

Croissance, nous croyons en toi,

Nicolas Sarkozy, montre nous la voie."


Antoines de Preipus

Publié dans média

Commenter cet article