CURSUS DE JEAN SARKOZY

Publié le par l'homme puissant









L'affaire Jean Sarkozy révèle encore une étrangeté française : d'un côté on lutte contre la main mise sur les postes importants par les élites et de l'autre, on s'attaque à un jeune peu diplômé lorsqu'il accède à un emploi à responsabilités.

Les commentaires sur le parcours de Jean Sarkozy sont complètement biaisés par une vision rétrograde partagée par la majorité des Français. Voilà comment moi, un manager professionnel, je décrypte le cursus de Jean Sarkozy car il faut savoir lire entre les lignes :

2009 : encore en 2ème année  de fac droit
> Jean Sarkozy n'aime pas les cadres trop contraints, il ne peut pas et ne veut pas s'épanouir dans ses études de droit. Il a besoin de liberté et d'importantes marges de manoeuvres.

2008 : il est pressenti pour jouer la pièce Oscar au théâtre avec la fille de Bernard Tapie, avant d'y renoncer > Cela confirme ce que je viens de dire précédement, Jean Sarkozy est un artiste. Il a besoin de libertés, d'inspirations et de stimulations intellectuelles.

2008 : il laisse tomber David Martinon dans la course à l'élection municipale de Neuilly
> Jean Sarkozy est un impulsif, un homme libre, on ne peut pas l'enfermer, ni dans un clan, ni dans une façon de penser unique. En synthétisant ces trois premiers éléments, une personnalité de "rebelle artiste" se dessine clairement.

2008 : Poursuivi en justice par un automobiliste qui l'accuse de délit de fuite et d'insultes après un accident avec son scooter > Jean Sarkozy a un scooter, il est contre l'utilisation abusive de la voiture et préfère les modes de circulation doux. Il respecte l'environnement.

2007 : Jean Sarkozy fait tout son possible pour retrouver le voleur de son sccoter
> Jean Sarkozy a un profond sens de la justice.

Donc si on résume : artiste, besoin de libertés et de marges de manoeuvres, pas enfermé dans une logique de clan, profond sens de la justice et respect de l'environnement associé à une qualité capillaire indiscutable. Voilà pour moi le portrait d'un homme au fort potentiel qui pourra mener le développement de la Défense dans une direction novatrice et respectueuse de l'environnement grâce à sa créativité et sa liberté de penser.

Publié dans personnel

Commenter cet article